• Lifestyle

5 PHRASES À RÉPÉTER À VOS TWEENS POUR BOOSTER LEUR CONFIANCE

Dans cette période parfois trouble, nos ados doutent beaucoup. Voici des phrases (presque) magiques, qui les aideront à croire en eux. À leur répéter souvent. Et au bon moment 😉

 

author-avatar
Posté par Domitille de Tape à l'oeil

25 juil. 2019

Views lu 659 fois
0 commentaires

Quand on a un ado à la maison, on s’entend (souvent. très souvent.) leur répéter les mêmes phrases « relous ». Extraits choisis : Arrête de râler, mais souris enfin !!!!, Je ne suis pas ta copine. C’est pas l’hôtel ici ! Lâche ton téléphone. Range tes affaires. Ramasse ton linge sale, Il serait peut-être temps de te prendre en main. Tiens-toi droite, 

Bon, tout ça, vous le savez aussi bien que nous, c’est “cause toujours, tu m’intéresses”. Ou plutôt, avec leurs mots : trop le seum, balec* (*euh oui… vous avez bien lu… la première fois, ça fait bizarre…).

via GIPHY

Mais derrière toutes nos injonctions relous, on n’a finalement qu’un seul rêve : celui de les voir pousser sereinement les portes du monde adulte. En se connaissant vraiment. En s’acceptant tels qu’ils sont, dans leurs points forts, dans leurs limites et avec leurs besoins. Sans qu’ils se sous-estiment. Qu’ils soient réconciliés avec leur image et le regard des autres. Qu’ils aient identifié et se soit approprié leur propre style. Qu’ils abordent finalement la vie telle qu’elle est, en toute confiance.

via GIPHY

Parce qu’il n’est pas facile d’être un adolescent mais qu’il n’est pas plus facile d’être un parent d’adolescent, on aimerait s’unir avec vous et en toute humilité, vous partager ici le résultat de nos réflexions. Fruit de nos lectures (mention spéciale à Emmanuelle Piquet et son livre “Mon ado, ma bataille” et à Lorraine d’Huart et son livre “10 idées pour votre ado. Comment l’aider à construire sa vie.”), et aussi des nombreuses vidéos qu’on a visionnées, de nos discussions avec nos propres coachs, de nos échanges avec vous, nos clients et avec les ados eux-mêmes que l’on reçoit régulièrement chez nous en atelier de co-création ou en stage….

Vous êtes bien installés ? Allez, c’est parti pour 5 grands moments avec notre ado…

via GIPHY

#1 : ACCEPTE D’ÊTRE IMPARFAIT ET LAISSE TA LUMIÈRE BRILLER !

Chère progéniture entre 10 et 16 ans, retiens qu’il n’y a qu’un seul regard à vraiment considérer sur toi-même. C’est LE TIEN ! Parce que tu es la personne la plus importante de ta vie ! 

Non, tu n’es pas parfait.
Oui, tu as des faiblesses. Et je vais te dévoiler un scoop ! On en a tous !
Et oui, tes faiblesses te posent des limites.
L’important c’est de les identifier, les connaître pour y être attentif et surtout : les accepter (voir les oublier !). MAIS tes faiblesses ne sont finalement que le défaut de tes qualités.

Accepte d’être imparfait ! Car tu as aussi et surtout des points forts, des talents. Ce sont tes leviers de confiance. Concentre-toi sur ceux-là. Muscle-les, soigne-les, chouchoute-les. C’est ton potentiel à explorer. Pour la vie.

Déclinaison de ce message, dit autrement : “Sois-toi même et ce sera parfait !”, “T’es un bon, accepte tes qualités, sois confiant !”, “Je sais que tu es quelqu’un de bien”, « N’essaye pas de faire comme tout le monde, sois différent, sois toi. »

via GIPHY

#2 : N’ATTENDS PAS D’AVOIR 100% CONFIANCE EN TOI POUR TE LANCER !!

Ne pas oser, c’est souvent l’expression d’un manque de confiance en soi ou en ses capacités. C’est fou parce que c’est pourtant en faisant, en ratant, en recommençant encore et encore (pour finir par réussir) que l’on acquiert la vraie confiance.
Plus tu feras, plus ta confiance en toi et en tes capacités grandira. Aie l’audace de faire. Tu as la permission d’oser !! Et aussi celle d’échouer. Et ce même à plusieurs reprises ! Identifie et accepte tes erreurs, elles indiqueront comment avancer et progresser. Et chaque pas, chaque erreur corrigée, va devenir l’une des fondations de ton succès. 

Histoire de faire passer le message différemment, vous pouvez aussi lui dire : “Je suis sûre que tu vas y arriver”, “Ne t’en fais pas, tu feras forcément mieux la prochaine fois”, “Il n’y que ceux qui ne font rien qui ne rateront jamais”, “Vas-y, fonce, tu vas tout déchirer !”, “Vas-y à fond, histoire de ne rien regretter”, “Ose, fonce, expérimente !”, “Au pire, tu risques quoi ? (souvent pas grand chose), donc go !”, « Tu peux le faire, tout est possible ! », « Tu n’as pas totalement réussi mais ce n’est grave tu as fais un petit bout de chemin supplémentaire. »


via GIPHY

#3 : VISUALISE TON SUCCÈS. ET SI C’ÉTAIT POSSIBLE, CE SERAIT COMMENT ?
Vous les entendez déjà d’ici s’auto-dénigrer «  Je suis nul, j’y arriverai jamais, je ne comprends jamais rien, je n’ai même pas envie d’essayer, … ». Il est temps de leur révéler la technique secrète que les rock-stars utilisent avant de monter sur scène. La même que celle des grands sportifs avant une compétition : visualiser dans les moindres détails leur succès.

Imaginez un coureur du 100 mètres sur la ligne de départ d’un grand championnat. Comment mettra-t-il toutes les chances de son côté ? En visualisant gagner cette course ? Ou en regardant ses concurrents avec appréhension ? Même votre ado, dans toute sa mauvaise volonté connaît la réponse 😉

#4 : PARS EN QUÊTE DE TON FLOW !

Le flow est l’expérience [optimale] que vit une personne lorsque, concentrée sur une tâche difficile mais réalisable et intéressante à ses yeux, elle perd la notion de temps, ne perçoit plus vraiment ce qui se passe dans son environnement, et ressent une forte satisfaction. Le flow « produit un sentiment d’enchantement profond qui est si intense que les gens sont prêts à investir beaucoup d’énergie afin de le ressentir à nouveau ». (dixit le psychologue Mihaly Csikszentmihalyi)

Ce flow, on peut le trouver chez l’enfant qui joue, chez l’artiste investi dans sa création, ou chez le chercheur plongé dans ses travaux. Un état d’intense satisfaction. Les actions, qui peuvent paraître difficiles, sont accomplies aisément et s’harmonisent parfaitement avec nos sensations physiques, nos émotions et nos pensées.

Cher ado, qu’est-ce que tu aimes faire profondément ? Quand tu oublies tout ce qui se passe autour ? Identifie-le et demande-toi comment tu pourrais progresser encore et passer ta vie à le faire ? Tu sais mieux que moi ce qui est bon pour toi !

via GIPHY

#5 : BRAVO (POUR QUOI) ET MERCI (POUR QUOI) !
Bravo et Merci sont des mots qu’on emploie très souvent mais qui révèlent vraiment leur puissance quand on leur associe des faits précis. Ça s’appelle un feedback. Et « Feedback is food for Champion ». Notre DRH chez TAO nous le rappelle régulièrement (Barbara, si tu nous lis 😉 !

« Merci d’avoir mis la table sans que je te l’ai demandé, ça m’a surprise en bien et j’aime ça quand tu es avec moi dans la cuisine. »

« Bravo d’avoir mis ton slip sale dans le panier, c’est une preuve supplémentaire que je peux avoir confiance en toi. »

via GIPHY

« Merci pour ta bonne humeur d’hier, c’était super agréable et grâce à toi, on a passé une super soirée. »

« Bravo d’avoir aidé la voisine pénible à sortir sa poubelle alors que tu ne la portes pas dans ton coeur. C’est à ce genre d’actions que l’on reconnaît quelqu’un de bien. »

Alors il ou elle lèvera peut-être les yeux au ciel derrière votre dos.

via GIPHY

Mais le message sera passé. Et c’est tout ce qui compte, non ? 😉

Voilà. On espère que ces 5 phrases (presque) magiques vous aideront comme elles peuvent nous aider nous depuis qu’on a mis le doigt dessus. Dernier conseil que l’on applique aussi de notre côté : celui d’encourager notre ado à trouver sa propre solution sans leur apporter la notre sur un plateau. Laissons-les puiser dans leurs propres ressources pour dépasser les difficultés qu’ils rencontrent. A ce sujet, on a beaucoup aimé cette vidéo qui parle notamment d’un mille-pattes vulnérable qui se posait des questions sur sa façon de marcher et de flèches sur-mesure à leur laisser lancer eux-mêmes : https://www.youtube.com/watch?v=iMGLy-juSxw

Tout ça, ça a l’air facile comme ça. On sait qu’en réalité ça ne l’est pas. Mais si ça peut vous aider, souvenez-vous qu’ils essaient juste de s’envoler 😉 Et pour reprendre le conseil d’Emmanuelle Piquet : c’est en les imaginant face à ce saut splendide que nous serons le plus à même de remplir avec bienveillance le rôle qui est le nôtre à cet instant délicat de notre lien avec eux.

via GIPHY

Si vous aussi, vous avez des phrases magiques à partager, surtout, surtout, surtout, partagez-les nous. On en fera profiter tout le monde en les ajoutant à cet article !
Faites une bise à vos Tweens de notre part 😉

La team « parents d’ado de chez TAO », de tout coeur avec vous 

via GIPHY

Merci à Marie P., Marie H., Damien, Stéphanie B., Virginy, Manuela, Gaëlle et Sandra d’avoir partagé leurs tips 😉

Merci pour votre commentaire !

Il est désormais en attente de modération par nos équipes.

À bientôt !
Vos commentaires