• Lifestyle

EDITION #002 : Se déconnecter pour se connecter à l’instant présent

Si on nous avait dit à nous, Domitille, Audrey et Victoria qu’on allait vivre une telle expérience avec les enfants de nos clients, on ne l’aurait pas cru…

author-avatar
Posté par Domitille de Tape à l'oeil

12 nov. 2019

Views lu 160 fois
0 commentaires

Vous vous souvenez de notre Edition #001 ?

Après les rencontres passionnées de cette édition, nous avons emmené Shaïna, Louka, Mélody et Lorenzo vivre un moment de totale déconnexion…

SE PRÉPARER À…

Pendant 48 heures, on est partis en haute montagne avec ces enfants curieux de tout. Des enfants quoi. Nous, chez Tape à l’oeil, on connaissait le programme et pourtant on s’est laissés surprendre !! Parce qu’il y a ces moments, les plus extraordinaires, qu’on n’aurait jamais pu prévoir, même si on l’avait voulu.

On avait emmené le strict nécessaire. On n’avait pas de place pour le superflu de toute façon. Il nous aurait alourdis. 

Une fois là-haut, à 1700 mètres d’altitude, dans un cadre qui ne pouvait déclencher que de l’émerveillement, on était prêts ! Enfin prêts… Prêts comme peuvent l’être des adultes à qui l’on demande de se déconnecter et de lâcher prise ! 

Nos 4 kids eux, pendant nos considérations d’adulte, ils étaient déjà en train de vibrer. La préparation était en soi, un vrai moment à vivre à 100%. On était loin de leur offrir l’opulence. Pourtant, ils étaient à fond. Et on s’est laissés emporter !

On s’est connectés aux enfants, on s’est rendus 100% disponible pour eux, on a concentré notre attention au moment qu’on était en train de vivre, avec eux. On a retrouvé quelque part, l’enfant qui sommeille en nous. On s’est connectés au temps, à nos sensations. À l’instant présent.

PROFITER PLEINEMENT…

Shaïna, Mélody, Louka et Lorenzo jouaient en pyjama au milieu de nulle part et des brebis. Leur terrain de jeu était immense. Là haut, il y avait à la fois RIEN et à la fois TOUT. 

On les a laissés libres d’en profiter pleinement sans se préoccuper de ce qu’on a considéré là-haut comme de l’anecdotique. Et tant pis s’ils marchaient dans la crotte de brebis avec leurs chaussons.

ET RENCONTRER L’INCONNU.

On a veillé tard, à écouter pleinement Julien et Chloé, les bergers, nous parler d’un monde qu’on ne connaissait pas. Et d’un seul coup, un moment époustouflant : les nuages se sont levés et on a vécu la « Golden Hour », ce moment de lumière magique qui précède le coucher du soleil ! Les enfants étaient en tenue de fêtes au milieu des brebis. C’était unique, on a savouré.

Pendant cette expérience, on a osé. Osé faire différemment. Osé faire quelque chose pour la première fois. Et on y a prêté toute notre attention. 

On a quand même dormi à 16 dans le même dortoir ! 

On a quand même préparé les fêtes de fin d’année en plein milieu du mois de juillet ! 

On a quand même filmé et photographié les enfants sans avoir de quoi recharger nos batteries ! 

On a quand même vécu un truc de fou avec nos clients à 4h de marche de la civilisation ! 

En redescendant, après avoir vécu ensemble cette micro-aventure, on se sentait légers, libérés pour un temps de nos pensées rationnelles d’adulte. On s’est sentis connectés à l’essentiel.

 

Et on se dit qu’on a envie de recommencer pendant cette période de fêtes. D’en profiter pour réveiller encore et encore l’enfant émerveillé qui sommeille en nous ! Les moments les plus simples et les moins préparés sont souvent ceux qui procurent le plus de plaisir. Et si cette année, on célébrait autrement en se connectant à l’instant présent avec nos enfants ?

 

 

Merci pour votre commentaire !

Il est désormais en attente de modération par nos équipes.

À bientôt !
Vos commentaires